La Fédération Naturiste Internationale a tenu son congrès mondial bisannuel à Luxembourg du 20 au 22 octobre 2022. Il a pris un certain nombre de décisions importantes qui aideront l’organisation à devenir encore plus efficace et visible à l’avenir.

Une nouvelle déclaration de vision et de mission pour l’organisation a été adoptée à l’unanimité. Il s’agit, entre autres, d’envisager “un monde où chacun peut vivre en liberté, avec ou sans vêtements, dans le respect des autres et de l’environnement.”

Un événement pour marquer le 70e anniversaire de l’organisation a été annoncé – il aura lieu en septembre 2023, provisoirement à Montalivet, en France, où les statuts originaux ont été adoptés en 1952. Une série de conférences sur les questions relatives au naturisme, qui se tiendront tous les deux ans l’année où il n’y a pas de congrès, sera lancée à Bonn en mars 2023. Et un groupe de travail sera mis en place pour examiner la meilleure façon d’amener plus de voix naturistes dans l’enceinte de la INF-FNI.

Un groupe de travail qui examine les statuts et le règlement de la INF-FNI devrait présenter un rapport avant le prochain Congrès mondial, qui se tiendra au Mexique en automne 2024.

Lors des élections, Edwin Kilby (BN), a été élu Vice-président (Secrétaire) en remplacement de Jean Peters.

Il a été décidé de scinder en deux le poste existant d’assesseur non-européen. Gustav de la Garcia (Mexique) a été élu Assesseur pour les Amériques. Christo Bothma (SANNA) a été coopté comme assesseur pour l’Afrique et la région Asie-Pacifique.

Hervé Begeot et Leslie Rabuchin ont été réélus respectivement président et vice-président du Conseil juridique.

Et Armand Ceolin et Henri Hermans ont été réélus en tant que contrôleurs de caisse.