INF-FNI, Retour aux raçines

Lors du Congrès 2018 au Portugal, j’avais prononcé un discours sur les naturistes et les personnes qui aiment se déplacer nues à différentes occasions. Certains délégués ont ri de ce discours et d’autres l’ont ignoré. Mais maintenant que nous devons faire face au SARS-COVID-19 depuis plus de 7 mois, ce discours prend de plus en plus de poids et d’importance. Beaucoup de choses ont changé, respectivement continueront à changer, car le virus ne disparaîtra pas et les vaccinations nécessaires ne sont pas encore disponibles, et il est douteux qu’elles soient bientôt disponibles et qu’elles montreront également l’effet désiré.

Pour cette raison, mon discours de 2019, une fois de plus, recevra peut-être plus d’attention maintenant :

Quand j’ai lu les rapports des fédérations, j’en conclus de plus en plus que certaines fédérations accordent plus d’attention aux plages libres qu’aux clubs !

Qu’est-ce que nous ainsi que les fédérations veulent réellement accomplir avec cela ?

Les fédérations veulent avoir plus de membres.

Les fédérations veulent attirer plus d’attention.

L’INF-FNI devrait proposer plus de publicités.

L’INF-FNI devrait attirer davantage l’attention des médias.

 

Que veut donc l’INF-FNI ?

Revenons à l’année où l’INF-FNI a été fondé et demandons : « Pour « qui » cette INF-FNI a-t-elle été fondée ?»

L’INF-FNI a été fondée pour les personnes qui aiment le naturisme, non seulement à la maison, mais aussi dans les clubs et ces clubs ont été créés pour promouvoir et diffuser le naturisme.

Malheureusement, nous nous en sommes éloignés aujourd’hui et c’est aussi l’une des raisons pour lesquelles les naturistes ne sont pas vraiment enthousiastes à propos des centres de vacances et les visitent de moins en moins. Il n’y a pas que des naturistes dans les centres de vacances, mais aussi des gens qui aiment se déplacer tout nus, sans se soucier de « ce qu’est le naturisme ».

Ce mélange ne peut pas bien fonctionner dans ce contexte, car les naturistes se tiennent bien sûr à distance de ceux qui, par souci de simplicité, j’appelle « nageurs nus », et se retirent. Mais à quelles personnes (groupes) s’adressons-nous vraiment avec de la publicité / attention dans les médias ?

Naturistes ? Non.

Des nageurs nus ? Oui.

 

Si l’on veut conserver l’INF-FNI tel qu’elle a été fondée, il faut se recentrer davantage sur les associations dans les fédérations. Si vous pensez pouvoir réunir naturistes et nageurs nus, vous allez dans le mauvais sens, car il est très difficile de concilier ces deux groupes, ces groupes peuvent vivre côte à côte, mais en aucun cas ensemble !

Si nous voulons garder l’INF-FNI tel qu’elle a été fondée, alors nous devons accorder plus d’attention à ce que nos membres, en tant que naturistes désirent et aussi répondre à ces souhaits dans la mesure du possible. Les souhaits et les idées des nageurs nus doivent être mis en arrière-plan, car si nous continuions à les considérer, nous perdrons ce pour quoi l’INF-FNI a été fondée, les « naturistes ».

C’était la déclaration d’il y a 2 ans et si on jette un clin d’œil sur les faits actuels, il faut se rendre compte que les associations ont très bien maîtrisé l’été, mais les centres de vacances et les plages libres n’ont été que très peu fréquentés. Cela ne changera pas non plus dans les 1 à 2 prochaines années. Mais quelles seront les chances de survie des centres de vacances ?

Les crises financières provoquées par Corona, l’annulation quasi totale des destinations aériennes contribuent sûrement au fait qu’il faut se demander s’il sera un jour possible de visiter d’autres continents ou des pays plus éloignés.

Que nous apporte l’avenir ou comment allons-nous traiter l’avenir ?

Le moment est-il venu de fonder une INF-FNI commerciale ? Quels avantages cette INF-FNI commerciale apporterait-elle pour intégrer les fédérations non-européennes ? L’INF-FNI actuelle avec les fédérations d’Europe comme « organisation sans but lucratif » et l’INF-FNI commerciale avec les fédérations non-européennes comme « organisation à but commerciale » ?

Les deux organisations auraient plus de marge de manœuvre, mais cela augmenterait-il également leur popularité ? Pouvons-nous donc nous attendre à une augmentation des adhésions ? Est-ce que davantage de fédérations non-européennes seraient fondées et affiliées, car elles auraient un représentant qui ne s’occuperait plus des questions européennes ?

Mais ce qui est et reste actuellement la tâche primordiale de l’INF-FNI est de promouvoir davantage le naturisme. L’INF-FNI soutient les naturistes dans tous les pays, que ce soit la poursuite du développement ou l’aide active à la création de fédérations et d’associations. Un fait important est également que nous pouvons offrir notre assistance pour les questions juridiques.

L’Internet nous donne la possibilité d’accéder à toutes les destinations, on peut les visualiser, on peut voir les résultats des rapports d’expérience, on peut comparer les offres et les prix. Ces informations détaillées sont échangeables tous les jours et vous êtes toujours à la hauteur.

Par conséquent, il est également très important que tout le monde, que ce soit les fédérations, les associations ou les centres de vacances, disposent d’un bon site Web. Ils ne peuvent plus exister sans site Web, et un site Web mal configuré ne retiendra aucune attention et n’a donc aucune valeur. Si nécessaire, nous pouvons également vous aider à ce stade, car de nos jours, c’est la meilleure carte de visite.

Nous avons également reconnu qu’il est extrêmement important de se présenter nous-même ainsi que nos fédérations au grand public. À l’avenir aussi, si cela était de nouveau possible, ou si cela était proposé à nouveau, nous serons de plus en plus représentées sur les salons dans de nombreux pays différents. Lors de ces salons, toutes les fédérations auront la possibilité d’afficher gratuitement du matériel publicitaire.

L’INF-FNI soutient également le « droit à la liberté de vêtements ». Nous nous définissons à travers les vêtements, mais sans vêtements, seule la personne compte et c’est exactement la liberté personnelle dont les naturistes ont besoin et apprécient.

« Quand vous enlevez vos vêtements, c’est comme mettre votre travail de côté, vous êtes une personne libre ».